Image by Anna Kolosyuk

LA VIOLETTE

Fondation Christine Tesch Goblet D'Alviella

L’objectif la Violette, sous l’égide de la Fondation de Luxembourg, est de créer un espace temps où l’on ne parle plus de la maladie et de rendre le pouvoir d’exister au patient à travers une expression artistique.

La Fondation La Violette offre des ateliers d’art-thérapie au Luxembourg

 

CHRISTINE TESCH GOBLET D'ALVIELLA

La Violette a été crée en mémoire de Christine Tesch Goblet D'Alviella par ses 3 enfants, Benoit, Emmanuelle et Owen. Artiste sensible et généreuse, Christine continua à peindre tout au long de son dernier combat avec la maladie. Cette pratique lui procurait un moment d'evasion, un répit, en plus d'une aide émotionnelle et physique. 

Christine signait tout ses tableaux d'une violette

Screenshot 2019-12-04 at 17.15_edited.jpg
 

LES ATELIERS

organisés en partenariat avec le Centre de Rehabilitation de Colpach

LE CENTRE DE COLPACH

A travers un parcours de santé adapté et grâce à l'éducation thérapeutique, le Centre de réhabilitation du Château de Colpach, propose aux patients de modifier leurs modes de vie afin de diminuer les facteurs de risques d'une récidive, d'une rechute ou d'une nouvelle pathologie, et de minimiser l'impact de la maladie sur leur santé, leur contexte familial, social et professionnel.

B9716232525Z.1_20180703171917_000+GDSBKC

LES ATELIERS

La Fondation La Violette soutient l’organisation d’ateliers en art-thérapie pour les patients en réhabilitation post-oncologique ou physique au Centre de Réhabilitation du Château de Colpach, par groupes de 3 participants à raison d’une heure et demie, une fois par semaine. Lors de ces ateliers, le patient sera guidé à travers différents médiums (arts plastiques, musique, poésie, …) dans un but de pouvoir considérer sa thématique/problématique sous différents angles. Ce processus créatif lui permet de se décentrer de son problème ou de sa préoccupation actuelle et, en reflétant l’œuvre créée, il est susceptible de s’ouvrir à des solutions et à de nouvelles perspectives. De cette manière le patient pourra faire connaissance de l’art-thérapie comme un moyen d’expression, de communication, de relation et d’évasion pour lui faciliter la traversée de sa maladie et de son parcours de revalidation. 
Ainsi, chaque année, près de 300 patients peuvent réconfort et un moment d'évasion.
Les ateliers d’art-thérapie font parties des thérapies de soutien et sont partie intégrante du plan thérapeutique.

Christiane Baltes.jpeg

L'ART THERAPEUTE

Christiane Baltes a suivi une formation de Master en Intermediale Kunsttherapie à la Medical School Hamburg et dispose d’une expérience de 14 ans en tant qu’art-thérapeute dans le domaine de la rééducation. 
Elle est actuellement présidente de l’Association Luxembourgeoise des Art-thérapeutes Diplômés (www.alatd.lu) dont une des missions est de contribuer au développement de la reconnaissance de la profession d’art-thérapeute et à la réglementation relative aux qualifications de cette profession au Luxembourg, dans un but de garantir un financement de ces thérapies par l’Assurance maladie et l’Assurance dépendance et d’ouvrir ainsi un accès à toute personne fragilisée et vulnérable qui pourrait tirer un bénéfice pour sa santé par une telle thérapie à médias.

0.jpg
 

“L'art lave notre âme de la poussière du quotidien”

Pablo Picasso

 

CONTACTER LA VIOLETTE

Fondation de Luxembourg
12, rue Erasme P.O. Box 281
L-2012 Luxembourg

Image by Michele Bergami